Association orgues madeleine aix
L'Orgue de la Madeleine:

Orgue de la Madeleine HISTORIQUE DES ORGUES DE LA MADELEINE

Construit en 1743 par le frère Isnard, pendant la période dite classique, l'orgue de la Madeleine d'Aix en Provence est un chef d'œuvre de la facture d'orgue. Il est particulièrement bien conservé puisque 53,17% des jeux d'origine y subsistent. Le buffet surmonté des armes de Pie VI, d'une très grande beauté, est resté intact dans sa totalité. Ces grandes orgues ont été classées monument historique en 1984 pour le buffet dans son intégralité et partiellement pour la partie instrumentale d'Isnard et de Moitessier. Il subsiste à ce jour plus de 80% de la partie sonore de ces deux facteurs d'orgues.

La partie sonore à subit de nombreux changements par la suite : Mader (1884), Merklin (1924), Sals (1968). Ce dernier, facteur à Malaucène, a restauré l'orgue dans un esprit classique pour les 2 premiers claviers. L'orgue à été construit sur une tribune, au fond de la nef. Les proportions ont été remarquablement pensées en rapport avec l'édifice, dans un équilibre qui s'harmonise parfaitement à une acoustique très satisfaisante. De prestigieux organistes en concert (M. Chapuis, O. Pierre, J.J. Grunenwald..) nous ont confirmé le caractère lumineux de cette orgue.

DESCRIPTION ET COMPOSITION :

Le grand buffet d'Isnard se subdivise en un grand corps composé de quatre plates-faces et cinq tourelles et un positif de dos composé de deux plates faces et trois tourelles. De très belles sculptures représentent des musiciens et des attributs de musique. Ce buffet ressemble à celui du couvent royal de Saint-maximin et de Saint Cannat les prêcheurs à Marseille. L'orgue est à traction mécanique. Il à 3 claviers manuels et un pédalier. Il à 43 jeux et il est doté d'un rossignol. Nous ne possédons que très peu de documents sur cet orgue en dehors de quelques descriptions en 1823. Mais nous pouvons imaginer qu'il s'apparentait à celui des prêcheurs de Marseille construit en 1747 et qui comportait quatre claviers manuels et un pédalier. L'inventaire de la tuyauterie nous montre la présence des jeux anciens. Cette présence majoritaire des jeux Isnard et Moitessier nous fait souhaiter un orgue d'esthétique « classique » plutôt que « transition ».

Vous pouvez consulter en ligne la fiche détaillée de l'orgue de la Madeleine.
La Cathédrale Saint Sauveur:

Le grand orgue actuel remonte à 1746 pour son buffet polychrome et à 1855 pour la partie instrumentale, oeuvre de DUCROQUET, modifié sur le plan mécanique principalement par A.CAVAILLE-CALL en 1867, sur le plan de la composition en 1917 par J.MERKLIN puis en 1983 par J.DUNAND.
Le buffet avait abrité une partie instrumentale de J.E.ISNARD.
En 2001, la commission supérieure des monuments historiques décide une restauration en profondeur pour redonner à cet orgue toute sa puissance et son efficacité. La restauration à été confiée à la "Manufacture Languedocienne des grandes Orgues" (C.SARELOT)
Eglise du Saint-Esprit:

Buffet classé monument historique (1669) sur les plans du sculpteur J.C.RAMBOT, réalisé par le menuisier aixois A.DUMAS. Partie instrumentale classée monument historique de C.ROYER (1676).
A.P.MOITESSIER réutilise une grande partie de la tuyauterie pour une reconstruction (1850). Ajouts pneumatiques de MERKLIN (1920), tandis que A.DUNAND (1697) lui rend son esthétique d'origine.
G.GUILLEMIN (1989) effectue une restauration complète.
Eglise Réformée Evangelique:

Buffet classé monument historique probablement d'époque Louis XIV. Partie instrumentale classée monument historique d'origine inconnue. Installation dans le temple par F.MADER (1892), relevagé par NEGREL (1958), restitution par P.QUOIRIN (1985).
2Some